Poésie de l'Art

la vie par la fenêtre

Photographie : Luc Fayard

liquidambar
exhalant maigre
un long sanglot
sur ses bourgeons

en ligne haute
au val bruyant
la canopée 
coiffée en blanc

le vent figé
encrant la scène
comme un tableau
de Pissarro

le chêne mousse
ouvrant ses bras
aux oiseaux bleus 
lustrant leur nid

et devant moi 
en possession 
du canapé
dort le chat roux 

lové en rêve
à l'immobile 
il est la mort
guettant sa proie

l’animal    |   moi aussi
respire     |   moi aussi
au ralenti  |   moi aussi

Texte: Luc Fayard
inspiré par la vérité confirmée par la photographie de Luc Fayard

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Contact Me

Nom

E-mail

Message